Au cours des années 1980, Bvlgari poursuit son expansion internationale en inaugurant de nouvelles boutiques en Asie, aux États-Unis et dans des villes européennes clés telles que Milan, Saint-Moritz et Londres. Pressentant une évolution des structures sociales et du rôle des femmes au sein de la société, Bvlgari ouvre la voie au concept de joaillerie modulaire.

Cette approche consiste à reproduire des éléments de design uniques en les combinant à l'infini, ce qui permet de créer des collections polyvalentes et faciles à porter. Les modèles allaient de luxueux colliers ras du cou incrustés de diamants à des pièces plus accessibles associant l'or à de l'acier ou à des pierres dures. Symboles de prestige s’adaptant à différentes occasions et divers moments de la journée, ces créations répondaient parfaitement aux besoins des femmes d'affaires actives des années 1980.

La polyvalence a également été renforcée en utilisant des cordons en soie, interchangeables et adaptables à la couleur de la tenue, pouvant être intégrés aux créations joaillières ou aux sacs de soirée précieux.

Première collection modulaire emblématique de cette époque, Parentesi propose des pièces ornées d’un élément métallique unique en forme de parenthèse, inspiré d’un détail des trottoirs de Rome. Parentesi, suivie d’autres collections modulaires à succès, a acquis une grande renommée et fait l’objet de nombreuses imitations, incarnant ainsi la capacité à innover de Bvlgari tout en restant fidèle à son héritage.

1980

Retour à la chronologie